Les 350 ans de l'Observatoire de Paris

Menu mobile

Inauguration publique de la statue Arago

Lundi 2 octobre 2017, jour anniversaire de la disparition de François Arago, sera inaugurée une nouvelle statue à son effigie dans le jardin de l’Observatoire de Paris. 

La cérémonie sera publique et débutera à 17h. 

Manifestation
Infos pratiques
02 octobre 2017
17h00/18h30
Jardin public de l'Observatoire de Paris, 98 boulevard Arago, Paris 14e.
Entrée libre.

François Arago (1786-1853), X 1803, a été astronome, physicien et homme politique. Il entre à l’Observatoire de Paris en 1805 et après avoir gravi tous les échelons, il y est nommé directeur en 1843. Sa toute première mission (1806) consiste à partir en Espagne avec Jean-Baptiste Biot (X 1794). Il y poursuit le relevé du méridien de Paris, ce qui lui vaudra d’être élu à 23 ans à l’Académie des sciences. Il enseigne à l’École Polytechnique de 1809 à 1830, avant de faire de la politique. 

En 1893, l’Amiral Mouchez, alors directeur de l’Observatoire, lance une souscription publique dont le but est d’ériger une statue d’Arago sur la place de l’Île-de- Sein. La statue, sculptée par Alexandre Oliva (1823-1890) et fondue par Antoine Durenne, est inaugurée par Raymond Poincaré, ministre de l’Instruction publique. Hélas, elle sera fondue par les Allemands en 1942 et aucune tentative pour la remplacer n’a abouti. 

Constituée en mai 2014 pour rendre un nouvel hommage à Arago à l’occasion des 150 ans de l’association des anciens élèves de l’X (2015), des 350 ans de l’Académie des Sciences (2016) et de l’Observatoire de Paris (2017), l’association Ars Arago a l’audacieuse idée, plutôt que de faire une copie, de faire créer une œuvre originale par un artiste contemporain. Un jury composé de personnalités du monde des arts et de la science est alors constitué.

18 projets d’artistes français et étrangers sont proposés. Wim Delvoye, grand artiste belge, est choisi par l’éminent jury. Après consultation des autorités administratives, il est décidé d’implanter l’œuvre dans le jardin de l’Observatoire de Paris, face au Méridien sur lequel Arago s’est illustré à l’âge de 23 ans.

Ce 2 octobre 2017 sera donc le jour de la réparation d’une mémoire bafouée, celle d’un éminent scientifique et humaniste.